Être OPTIMISTE ce n’est pas vivre dans un monde de Bisounours

Agnès Amiez

Le changement de vie

Un changement de vie, cela démarre par une envie. Mais, pour passer à l’acte, il faut un déclic. C’est parfois un ras-le-bol, une rencontre, un accident de la vie… 

De fait, le désir de fuir la routine et les contraintes du quotidien précède bien souvent le projet. Changer d’air, s’offrir un nouveau challenge

« Il y a toujours derrière cette volonté une réflexion en cours sur sa propre vie. Une balance entre la pulsion de vie et la pulsion de mort qui nous fait nous poser la question : à l’heure de ma mort, est-ce que je peux dire que j’ai été heureux ? Qu’ai-je laissé derrière moi ? »

 « Quand on a vraiment le désir de faire autre chose, on se sent invincible. J’ai pourtant raté une troisième fois le concours. Je me suis sentie nulle, mais cela a décuplé mon énergie ! »

La crise de carrière

Mettre en péril son confort financier. Ce sentiment implacable qui fait que, malgré une certaine réussite professionnelle, celle-ci ne vous suffit plus.

« Changer de vie, c’est saisir une opportunité de faire autre chose. Or une crise de carrière peut être cette opportunité »

le premier déclencheur relève d’une impression de blocage.

« Je percevais depuis déjà quelques années que j’avais atteint mon seuil d’ambition….. »

=>L’occasion sera fournie par l’évolution du contexte de travail.

« Mon entreprise se transformait, menant mon poste dans une voie que je n’avais pas envie de suivre, ça m’a définitivement décidé. »

=>Le changement implique forcément une rencontre entre un désir sous-jacent et un élément extérieur, qui va bouleverser l’équilibre en faisant ressurgir ce désir qui n’est pas toujours exprimé ».

« J’avais de plus en plus le sentiment de ne pas être à ma place. Je devais trouver une solution », 

La révélation

C’est la révélation. « J’ai découvert un vrai beau métier, avec un sacré savoir-faire. Je lui ai tout de suite dit: Claude, il faut que tu m’apprennes! »,

« On saute le pas quand le projet est suffisamment attractif ou que l’idée de rester là où on est devient suffisamment déplaisante »

« Je voulais faire quelque chose de concret comme mon pote « 

« Faire des expériences concrètes, se confronter à la réalité du métier ou du milieu dont on rêve permet en effet de faire le tri entre ses goûts et ses aptitudes »

Je vous propose du concret, vous guider dans le métier et vous donner les compétences et la rencontre de professionnels.

Pour plus d’informations cliquez ci dessous :

https://formation-conseil.now.site

2ème Rencontre Entreprendre En Paca Eguilles-Aix en Provence

le Mardi 27 novembre 2018 à partir de 19h

L’association EEP Entreprendre En Paca vous propose la 2ème rencontre des entrepreneurs dans le secteur de Eguilles – Aix en provence…..à l’hotel résidence ADONIS

 

L’association Entreprendre En Paca est un groupement d’entrepreneur Entreprises et Associations, chaque adhérent a sa page représentant son activité sur le site http://www.entreprendreenpaca.fr et ses communications internet diffusées sur les réseaux sociaux.

L’association EEP existe depuis mai 2018 et aujourd’hui nous sommes 40 adhérents. (le tarif adhésion est de 63 euros/an pour les entreprises, 44 euros pour les associations et 25 euros pour les personnes en création d’activité )

Nous organisons tous les mois une rencontre sur 2 secteurs Saint Maximin et Aix en Provence , cette rencontre permet un échange professionnel,d’astuces et attraction vers des clients potentiels . De 19h à 20h, une brève présentation de l’association sera faite, les actualités de l’association et nous allons privilégier les personnes présentes par un tour de table (préparez vous à prendre la parole, en présentant ce qui vous distingue des autres entrepreneurs puis à partir de 20h nous partageons un repas ensemble.Nous allons privilégier les présents par une meilleur prise de parole. Vous n’êtes pas là pour de la figuration!

Ce sera un buffet d’organiser cela nous donnera plus de souplesse …

Ce sera une soirée riche en partage, opportunité, échanges …

Nous vous donnons donc tous RDV adhérents et non encore adhérents, concernant les non adhérents vous allez pouvoir découvrir notre association et pourquoi pas adhérer…AUCUNE OBLIGATION

Pensez à apporter vos cartes de visites si vous êtes adhérent (ou si vous devenez adhérent au cours de la soirée)

(Nous avons une formule repas à 20 euros. Nous reservons le nombre de repas en fonction des billets de presence, nous vous laissons regler votre dû en sortant de notre rencontre )

Merci de prendre un billet GRATUIT par personne, cela permet de connaitre le nombre de participants.

Nous vous attendons nombreux et toujours aussi dynamique!

Pour plus d’informations appelez moi au 06 62 15 19 64 agnes amiez ou envoyez un mail à : entreprendreenpaca@gmail.com

#EntreprendreEnPaca

#agnesAMIEZ

Les français rêvent de reconversion professionnelle

bilan

Une récente étude réalisée par le groupe AEF entre avril et mai 2017 auprès de 1 000 salariés toutes catégories sociales professionnelles confondues, s’est intéressée à la question de la reconversion professionnelle. Le constat est sans appel : 9 Français sur 10 rêvent de reconversion professionnelle. Qui sont ces Français avides de changement ? Quelle profession vise-t-il ? Combien d’entre eux sautent réellement le pas ?

La reconversion professionnelle, un désir partagé par la majorité des Français

L’écrasante majorité les Français a déjà songé à la reconversion professionnelle puisque seulement 8 % des Français affirment n’y avoir jamais pensé. En revanche, 64 % des Français avouent y avoir déjà songé sans pour autant avoir franchi le cap. En d’autres termes, seuls 28 % des sondés ont osé changer de vie professionnelle. Parmi ces derniers, on remarque une nette prédominance du nombre de cadres à s’être lancés (33 %), tous sexes confondus.

De même, il est à noter que les personnes s’inscrivant dans cette dynamique de changement, sont majoritairement plus diplômées que celles n’y ayant jamais songé. Ainsi, 34 % des individus s’étant engagés dans un processus de reconversion professionnelle ont un niveau d’étude avoisinant les bac 4 / 5.

Se reconvertir pour donner davantage de sens à son travail

 La reconversion professionnelle lorsqu’elle devient effective, est le plus souvent le fruit d’une réflexion mûrement réfléchie. En effet, 77 % les personnes interrogées ont franchi le cap en sachant avec plus ou moins de précision ce vers quoi tendait leur reconversion professionnelle. Quant aux motivations avancées, elles sont multiples. Ce besoin de changement semble être principalement motivé par le désir profond de redonner du sens à son activité professionnelle. En effet, pour 55 % des sondés, il est essentiel d’exercer une activité en phase avec leurs valeurs personnelles. Étonnamment et contrairement à ce que l’on serait enclin à penser, la reconversion professionnelle envisagée est très éloignée du métier jusqu’alors exercé. Ainsi, 63 % ont changé radicalement de métier et 40 % ont changé de secteur d’activité. En revanche, ils sont une minorité à être séduits par l’entreprenariat puisqu’ils ne représentent que 14 % et seulement 3 % profitent de cette opportunité pour tenter leur chance à l’étranger.

 

Les freins à la reconversion professionnelle

La majorité des Français songe à se reconvertir mais rares sont ceux qui concrétisent leur désir. En cause, un changement qui leur paraît complexe et flou ainsi que des informations et un accompagnement jugés insuffisants (30 %). À noter que le fait de ne pas avoir les compétences nécessaires ou que ces dernières soient insuffisantes, ne constitue pas un frein majeur pour les personnes interrogées puisqu’elles ne sont que 10 % à le considérer en tant que tel.

La reconversion professionnelle a posteriori

69 % des sondés ayant franchi le cap se considèrent majoritairement plus épanouis professionnellement et soulignent une meilleure gestion de leur vie professionnelle et personnelle (16 %). En revanche, seuls 5 % affirment avoir une rémunération plus conséquente.

Je peux vous aider, vous guidez dans cette démarche de reconversion par le bilan de potentiel et d’aptitude….contactez moi et nous pourrons réfléchir à votre situation ensemble

Agnès AMIEZ 06 62 15 19 64 ou agnes.amiez@gmail.com ou Facebook

Conseillère Certifiée ABC oriente

A très bientôt

Se présenter en 2 minutes !

Qu’il s’agisse d’une rencontre fortuite ultra-rapide ou d’un entretien réseau, d’un entretien d’embauche, d’un job-dating, d’un oral de concours, ou d’un passage devant un jury pour une promotion interne, nous n’y échappons pas. Revient l’éternelle question de se présenter. Nous ne disposons que de quelques secondes, au mieux quelques minutes pour cet exercice difficile et convaincre notre interlocuteur. Comment s’y prendre ? Voici les secrets pour se présenter avec efficacité.
 
1) La préparation
Craignant de ne pas être naturel, certains hésitent encore à se préparer à cet exercice. Parler de soi en entretien n’est pas facile et est souvent une source de stress. Se présenter se travaille. N’oublions pas qu’il n’y a pas de communication qui ne soit préparée. Il n’y a pas de bonne présentation sans préparation. La préparation permet de donner l’illusion du naturel. Attention au piège de la non-préparation ! Savoir se présenter efficacement en 20 secondes, une minute ou quelques minutes sont des exercices difficiles qui ne s’improvisent pas. Ils requièrent même davantage de temps que s’il s’agissait de préparer un exposé d’une heure. Il ne s’agit pas non plus de succomber à la tentation de réciter son texte à la vitesse de l’éclair. Il est hors de question de réciter. On s’aperçoit que les personnes maîtrisant cet exercice, ne se présentent jamais tout à fait de la même manière, elles sont à l’aise ! Restez naturel et employez des phrases courtes. Une bonne présentation d’une minute peut prendre plusieurs jours de préparation. L’objectif est de se préparer pour être précis et convaincant ! Se préparer, c’est aussi un moyen de se démarquer de ses concurrents. C’est l’occasion de briller.
 
2) La structure du discours
A la question « Qui êtes-vous ? », certains, trop scolaires, trop normatifs, ont tendance à réciter leur CV. Bien entendu, c’est tout autre chose qui est attendu. Mais alors, quoi dire ? dans quel ordre ? Comment s’y prendre ? Comment structurer ses idées, sa pensée ? Comment s’y retrouver entre une présentation ultra-rapide dans un ascenseur et une autre un peu plus longue assis devant un recruteur ? Et comment ne pas oublier de dire l’essentiel ?
 
7 points :
 
-Une introduction dans laquelle vous explicitez votre nom, votre profession, votre secteur, votre métier
-La chronologie : vous présentez votre parcours en 2 ou 3 étapes maximum et vous explicitez chaque étape en une phrase
-Votre expertise : vous explicitez ici en quoi vous vous différenciez des autres. Quelle est votre spécialité. Quelles sont vos compétences. Et vous illustrez avec 2 ou 3    réalisations probantes en adéquation avec le poste visé.
-Votre formation (optionnel)
-Votre projet professionnel. Attention, c’est la partie qui intéresse le plus votre interlocuteur. Décrivez ici votre cible, vos objectifs. Soyez précis et n’oubliez pas de  nommer des entreprises ciblées.
-Et vous dans tout cela ? Quel est votre côté personnel ? Quel est l’autre facette ? La mise en écoute. Il est alors temps et important de donner la parole à votre interlocuteur afin de l’écouter expliciter son besoin.
Cette structure est une excellente base pour commencer à préparer votre première présentation. Vous pourrez bien entendu, la modifier, l’adapter à votre personnalité, à votre contexte, à votre cible et à votre interlocuteur.
 
3) Les mots clés
Commencer par trouver les 3 mots clés qui vous caractérisent. Vous avez un objectif : votre interlocuteur doit se souvenir de vous. Vous devez marquer son esprit. Lorsque vous avez terminé de vous présenter, il doit retenir de vous ces 3 mots clés. A vous de les distiller et de les répéter habillement tout au long de votre présentation.
 
4) La présentation en moins de 3 minutes
Je propose une méthode qui s’appuie sur l’utilisation de cartes mentales (mind-mapping). L’idée est de fabriquer une représentation graphique qui vous serve de support pour une présentation en moins de 3 minutes, donc une présentation plutôt orientée pour être utilisée en entretien de recrutement ou en entretien réseau.
Carte mentale 1
 
La structure d’une présentation en moins d’une minute découlera naturellement et facilement de la carte réalisée pour la présentation en moins de 3 minutes. Selon le même procédé, on allégera ensuite cette carte pour finaliser la carte qui servira de support à une présentation en moins de 20 secondes. L’avantage de cette méthode réside dans le fait qu’avec une seule carte, vous saurez vous présenter dans n’importe quelle situation. Il suffira juste d’identifier le temps dont vous disposez pour vous présenter.
 
La carte de la présentation 3 minutes est donc la plus complète, celle qui contient les 7 points. Les 7 points de la structure se retrouvent donc dans cette carte mentale sur les 7 branches principales. Vous y trouverez une proposition détaillée pour chacune de ces branches. À vous de vous l’approprier et de l’adapter bien sûr à votre situation personnelle. La carte se lit dans le sens des aiguilles d’une montre.
 
5) La présentation en moins d’1 minute
Lors d’un entretien réseau, une minute suffira pour vous présenter. Je propose de supprimer les derniers points de la présentation en 3′. Et aussi de moins détailler votre expertise, en particulier en ne citant qu’un unique exemple de réalisation probante.
 
6) La présentation en moins de 20 secondes
Pour une présentation ultra-rapide, de type elevator pitch, vous ne disposez que de 20 secondes pour vous présenter, 30 maximum. Je propose de réduire la structure à 3 temps :
 
Votre nom, votre métier
Votre expertise
Votre projet
 
C’est sans nul doute, la plus difficile des présentations. Elle vous demandera le plus de préparation. Le danger c’est de faire trop long, d’entrer trop dans les détails.
 
7) L’orientation vers le futur
N’oubliez pas que le cœur de votre présentation c’est votre projet. Votre projet c’est l’avenir. C’est ce qui intéresse le plus votre interlocuteur. Il doit pouvoir se projeter et être désireux de travailler avec vous. Tenez compte de ce point, dans le temps que vous accordez à la description de votre projet pendant votre présentation.
 
8) Les tests
Une fois, votre discours structuré, vos mots clés identifiés, vos réalisations probantes identifiées et explicitées, lancez-vous ! Rapidement testez votre présentation auprès de vos amis, de votre entourage. Si possible testez votre discours auprès d’un enfant de 10-12 ans. S’il comprend tout, c’est un bon départ ! Testez votre discours si possible devant quelqu’un qui ne connaît pas votre secteur d’activité. Il doit être en mesure de tout comprendre. En effet, il est nécessaire d’employer des mots qui seront à coup sûr, compréhensibles par votre interlocuteur. Évitez tous les termes techniques, les acronymes, et le franglais, dans la mesure du possible.
 
9) L’entraînement
C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Entraînez-vous, entraînez-vous, entraînez-vous ! Et à voix haute ! Et bien sûr chronométrez-vous ! Ne vous découragez pas si les premières fois, votre discours dépasse de beaucoup les 3 minutes. Enlevez alors de la matière pour aller à l’essentiel. Respirez, articulez ! Contrôlez votre débit de paroles, n’essayez pas de l’accélérer pour en placer le plus possible ! Servez-vous de l’entraînement pour peaufiner votre discours afin d’être de plus en plus clair, net et précis, sans jargon, en allant juste à l’essentiel avec des mots simples. Mettez le ton et de l’émotion. N’oubliez pas de sourire même à l’entraînement ! Enfin tenez-vous droit et conservez vos pieds bien ancrés au sol. Il n’y a rien de plus agaçant que d’entendre une personne claquer des pieds sur le sol, contre une table ou une chaise, pendant qu’elle se présente.
 
10) Peur de vous tromper, d’oublier…
Si vous avez peur d’oublier, de vous tromper, ou de vous mélanger les pinceaux, préparez une petite anti-sèche. En effet, lors d’un entretien réseau ou d’un entretien d’embauche, vous avez un cahier sous les yeux pour prendre des notes pendant que votre interlocuteur vous parle. La veille de l’entretien, utilisez la page de gauche pour recopier les 7 titres de votre structure et pas un mot de plus. Ainsi avec un rapide coup d’œil sur cette page, vous saurez toujours exactement où vous en êtes.
 
11) Eeeeeeuuuuuuuuuuhhh
Rien de pire et de plus agaçant que de ponctuer son discours de euhhh. La technique pour éviter cela, consiste à regarder votre interlocuteur dans les yeux.
 
12) La perche
Le but de la préparation n’est pas de dérouler son discours par cœur coûte que coûte. Si votre interlocuteur au bout de 30 secondes vous interpelle, vous pose une question, sachez saisir la perche qu’il vous tend afin de rebondir tout de suite sur son invitation à sortir des sentiers battus, à sortir du cadre. Vous pourrez ensuite revenir sur votre fil directeur.
 
Besoin d’aide pour parfaire votre présentation, élaborer une structure sur-mesure, vous entrainer et optimiser ainsi votre impact ?
je peux vous aider si vous le souhaitez
Agnès Amiez
06 62 15 19 64

Les emplois culturels

L’Insee a dressé un portrait de l’emploi culturel en région Paca dans un étude publiée en juillet 2017. Avec 89 emplois pour 10 000 habitants, Paca est en tête des régions concernant la densité d’emplois culturels (hors Ile-de-France). Comment se répartissent les emplois dans le secteur culturel ? Qui sont les actifs de ce secteur ? Quelles sont les zones d’emploi ?


37 % des emplois culturels concernent la création artistique

La création artistique englobe les arts visuels et le spectacle vivant et représente un tiers des emplois avec 16 200 actifs. L’Insee note que la création artistique est sur-représentée dans la région, elle est supérieure de 4 points à la moyenne nationale (hors Ile-de-France).

Ensuite, au 2e rang se situe l’édition avec 9 200 salariés, soit un emploi sur cinq dans la région.

Cinq secteurs se partagent le reste des emplois culturels :

  • Publicité 5 500
  • Architecture : 5 500
  • Audiovisuel-multimédia : 4 000
  • Patrimoine : 2 100
  • Enseignements culturels : 1 500

salarié dans le culturel2.jpg

Des actifs plus diplômés et plus âgés

Les actifs du secteur culturel sont plus diplômés avec une moyenne de 51 % de diplômés dans le supérieur contre 37 % dans l’ensemble des autres secteurs. Il existe des disparités au sein même du secteur culturel puisque 46 % des actifs sont diplômés dans les arts visuels contre 75 % dans l’architecture.

Concernant l’âge des actifs, les 60 ans et plus sont plus nombreux que la moyenne (7 % dans la culture contre 4 % dans les autres secteurs). Par exemple, dans l’architecture, les départs à la retraite sont plus tardifs, car les actifs ont suivi de longues études et exercent une activité à leur compte. A l’exception de l’audiovisuel-multimédia, les jeunes de moins de 25 ans sont moins nombreux dans le secteur culturel : 5,9 % contre 8,6 % tous secteur confondus.

Les zones d’emplois : Arles, Aix-en-Provence et Marseille-Aubagne

Plus de 3 % des salariés de la zone d’Arles travaillent dans le secteur culturel. Viennent ensuite les zones d’Aix en Provence et Marseille avec respectivement 2,3 % et 1,7 %.

L’Insee indique que les activités de spectacle vivant se déploient dans toute la région grâce au soutien des pouvoirs publics.

Concernant les autres secteurs des spécificités existent :

  • Aix-en-Provence : agences de publicité
  • Avignon : spectacle vivant et patrimoine
  • Nice : édition de journaux
  • Cannes-Antibes : enseignements culturels et arts visuels.

salarié dans le culturel.jpg

90 % des établissements qui composent le secteur culturel en Paca n’embauchent pas de salariés. Les 38 000 entreprises culturelles sont majoritairement des structures de très petites tailles (artistes indépendants, arts visuels). Les établissements de grandes tailles sont concentrés dans l’audiovisuel, le patrimoine et la publicité.

Vous souhaitez travailler dans le domaine de la culture ?

  1. Il est souhaitable d’avoir des diplômes dans le supérieur. (51 % des actifs sont diplômés dans le supérieur contre 37 % tous secteurs confondus)
  2. Vous avez tout intérêt à créer votre propre entreprise dans le domaine de la création artistique.
  3. 90 % des établissements culturels n’embauchent pas de salariés. En tant que salarié, il est préférable de cibler les secteurs de l’audiovisuel, le patrimoine et la publicité. Ce dernier, concentre un tiers des établissements de plus de 50 salariés.

EEP c’est quoi ? c’est qui ?

LE MODÈLE EEP 

le seul et unique aujourd’hui,

Entreprendre En Paca n’est pas une organisation au sens traditionnel du terme. 

Sa priorité n’est pas de constituer une structure mais d’impulser des dynamiques. D’où le choix du modèle de fonctionnement en réseau d’associations et d’entreprises, qui permet de concilier la circulation des informations et l’autonomie de chacun des membres qui le compose.

En connectant les associations et entreprises entre elles, le réseau permet une mutualisation des savoirs, contribue à une amélioration des actions de chacune et de chacun tout en favorisant l’essor de nouveaux projets. Rejoindre Entreprendre En Paca, c’est pouvoir aller à la rencontre d’autres associations et entreprises, pour échanger, consolider ses actions et en initier de nouvelles. Entreprendre En Paca c’est  aussi la  COMMUNICATION et instaurer la CONFIANCE AUX PARTICULIERS en leur proposant des entrepreneurs dynamiques, investis et sérieux.  Chaque entrepreneur de l’association Entreprendre En Paca est passionné par son activité et n’a que 2 souhaits : SATISFAIRE et SE SATISFAIRE.

Le réseau permet donc la mise en relation par une rencontre mensuelle, tout en respectant la diversité. À un modèle homogène fondé sur une identité collective, Entreprendre En Paca préfère le pluralisme qui permet à chacune et chacun d’apporter sa contribution et d’innover en permanence.

UNE OUVERTURE SUR LE NET

Entreprendre En Paca met en avant la communication sur le net ! Entreprendre En Paca permet à chaque adhérent d’avoir sa page de présentation, la présentation est brève et illustrée de photos et vidéos sur un site référencé www.entreprendreenpaca.fr sur Google. La page est mise à jour régulièrement. Entreprendre En Paca diffuse les événements, nouveautés transmises par les adhérents pour que les évènements des entrepreneurs soient visibles sur les réseaux sociaux tel que Facebook, LinkedIn, Pinterest, Instagram, tweeter…. Et sur YouTube nous diffuserons les actualités de l’association et les interviews des adhérents intéressés de diffuser leur activité sur la chaine EEP YouTube .

UN CENTRE DE RESSOURCES

Entreprendre En Paca, c’est également un centre de ressources qui propose à travers un partenariat avec « la formation et conseil sur mesure » des outils de développement destiné à faire murir une idée, faire grandir, un projet, ou tout simplement se former ou se perfectionner . Animé par Agnès AMIEZ et avec d’autres formateurs partenaires si le besoin .

Les ressources :

  • D’avoir à disposition des outils d’accompagnement : annuaire des associations et entreprises, guides et fiches pratiques,
  • De bénéficier de formations, de conseil à la conduite de projets, d’information,
  • De se retrouver pour échanger lors de rencontres locales,
  • D’accueillir une ou un volontaire en service civique (projet pour 2019),
  • De se tenir informé de l’actualité du monde des Entrepreneurs par le site internet http://www.entreprendreenpaca.fr

ACTIVATION D’ENVIE

Depuis sa création en mai 2018, notre réseau porte en lui l’idée que chaque citoyenne et chaque citoyen a un rôle à jouer dans la vie active française . Encore faut-il avoir les moyens de le faire ! Entreprendre En Paca agit donc en soutenant des projets de futur Entrepreneur . Les personnes en quête de changement dans leur vie professionnelle, de mettre en application un rêve, une idée ! Grace à Entreprendre En Paca, votre projet va mûrir, progresser et pourquoi pas éclore et vous épanouir …

« Ne te laisse pas influencer par tes problèmes, laisse-toi guider par tes rêves. »

=>Ce proverbe français nous rappelle qu’il ne faut pas laisser nos problèmes prendre le dessus. Seuls nos rêves doivent nous indiquer la direction à suivre.

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. »

=>Cette célèbre citation d’Antoine de Saint-Exupéry nous invite à faire de nos rêves une réalité

Vous partagez nos valeurs alors contactez nous et parlons en ensemble. Et adhérez à Entreprendre En Paca

Entreprendre En Paca

Zi de rousset, dans les locaux de ADEKA PALMEROLE

Avenue victoire

13790 Rousset

06 62 15 19 64

 

Adhésion des personnes en création de projet!

Entreprendre En Paca ouvre ses portes aux personnes portant un projet non encore abouti…ou aux personnes en recherche d’un travail et qui n’avancent pas !

Vous êtes encore en Poste, vous êtes au Chômage, vous hésitez sur vos statuts d’entreprise ou association, vous avez besoin d’avoir une formation ou du conseil avant de vous lancer… voir même besoin d’échanger avec des professionnels.

Entreprendre En Paca va être là pour vous aider à faire mûrir, aboutir votre projet et vous donnez plus d’aisance et de confiance….

la vie active occupe 80% de votre temps, alors autant bien choisir ce que l’on souhaite faire pour la réussir et ne pas garder dans un tiroir une ambition refoulée par des craintes, des peurs et des manques de moyens…

Alors Entreprendre en Paca propose à toutes personnes souhaitant créer une entreprise, souhaitant changer de voie, souhaitant progresser professionnellement d’adhérer à Entreprendre En Paca.

Moyennant une cotisation de 25 euros/an, vous aurez accès à nos rencontres d’entrepreneurs, vous aurez la possibilité de nous transmettre vos questionnements qui seront transmis au groupe Entreprendre En Paca mais aussi vous pourrez participer à des formations-conseils.

Nous allons planifier des sessions de conseil, formation à tarif préférentiel pour Vous, pour TOUS des adhérents qui se questionnent Entrepreneur ou non Entrepreneur.

Thèmes proposés : (liste exhaustive et non définitive)

  • Mise en place d’un projet
  • Etude des statuts d’entreprise : avantages, inconvénients et description
  • Comment fonctionne une association
  • planification des taches et objectifs quotidiens
  • Création d’un CV
  • Création d’une lettre de motivation
  • préparation à un entretien d’embauche
  • Comment gérer son ordinateur, ses dossiers informatiques, sa compta
  • Comment faire sa publicité, sa communication
  • Comment créer ses flyers : que faut il placer dessus, les erreurs à éviter…

Sessions:

  • de 1 à 3 heures proposées
  • coût en fonction de la formation et du temps et si individuelle ou groupée (à partir de 20 euros)
  • individuelle ou groupée
  • lieu : à Rousset

Attention c’est maintenant et sur Entreprendre En Paca…

Appelez le 06 62 15 19 64

Envoyez un mail à entreprendreenpaca@gmail.com

Contactez nous sur Facebook cliquez ici

Bilan de Potentiel et d’Aptitudes

Depuis 1985 ABC Oriente est le pionnier du Bilan d’aptitudes et de potentialités

Ce bilan a été élaboré par Paul MAISSE (Ingénieur et Psychosociologue) et son équipe constituée de 90 personnes (Consultants et Formateurs) à partir d’études métiers sur toutes les catégories professionnelles auprès de plus d’une centaine de sociétés dans différents pays et secteurs d’activité.

  • Le seul à être élaboré à partir d’études métiers
  • Prend en compte l’ensemble des dimensions de la personne (étude systémique) pour ne pas l’enfermer dans une typologie. Parce que chacun d’entre nous est unique !
  • Met en exergue les aptitudes et potentialités de chacun indépendamment des compétences professionnelles ou performances scolaires

 

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras plus à travailler de ta vie »
– Confucius –

Renseignez vous et

Contactez Agnès Amiez 06 62 15 19 64

témoignages:

A l’approche du BAC, il a fallu faire un choix pour mon avenir. Avec une spécialisation en gestion de l’environnement, je ne savais pas vraiment vers quelle filière m’orienter. Après avoir passé mon bilan d’Aptitudes et de Potentialités avec un consultant ABC Oriente, j’ai enfin pu mettre en place un projet réaliste qui me correspond.

– Valentin –    Étudiant en Terminale

Licencié après 10 ans de carrière, le bilan ABC Oriente m’a révélé des potentiels que je n’avais jamais soupçonnés entre autres ma capacité à apprendre et mon aptitude managériale. Ce qui m’a permis de reprendre confiance en moi et de rebondir.

– Bernard –    Licencié

Ouvrière de 44 ans d’un niveau bac, le Bilan ABC Oriente m’a fait prendre conscience de mon potentiel avec un QI de 160 et de mes aptitudes techniques déjà confirmées. Forte de ce constat, j’ai repris confiance en moi et passé un diplôme d’ingénieur qui m’a conduit à devenir Directeur Technique Adjoint.

– Marie –    Ouvrière

Après mes études, je me suis confrontée à un marché du travail hermétique. Je commençais à perdre confiance en moi, en mes capacités. Le bilan d’Aptitudes et de Potentialités ABC Oriente m’a redonné la force de continuer et m’a conforté dans mes aptitudes en communication et mon choix de carrière. Aujourd’hui, j’ai conscience de ma vraie valeur et peux m’exprimer professionnellement.

– Désirée –    Étudiante

Jeune chef d’entreprise Africaine, le Bilan ABC Oriente m’a permis de confirmer mes aptitudes commerciales et de découvrir mes aptitudes managériales. Il m’a également permis de ne pas regretter de n’avoir pas fait d’études plus longues et conforté mon choix de création d’entreprise. Aujourd’hui, je l’utilise pour la détection de mes chefs de groupe.

– Héléna –     Chef d’entreprise Africaine